Le centenaire des chars Français

Sd.Kfz. 164 Nashorn


Meilleur chasseur de chars allemand en 1942, le seul à pouvoir vaincre tous les chars alliés, à l'aide du célèbre 88mm AA Rheinmetall converti en antichar.

Le chasseur de char au canon de 88 mm

Après les premières confrontations avec des chars tels que le T-34 et le KV-1 à l'été 1941, l'OKH était bien conscient du fait qu'il devait élaborer rapidement une réponse afin de disposer de la puissance de feu nécessaire. Les projets de développement à long terme, tels que Panther et Tiger, étaient déjà à l’ordre du jour, mais des moyens plus rapides de déployer ce type de puissance de feu étaient déjà disponibles sous la forme d’armes automotrices, déjà testées et construites depuis 1940.

This photograph of a Nashorn 88mm self-propelled gun was taken in January 1944.

C'étaient des solutions éprouvées, construites rapidement à faible coût. Les chasseurs de chars plus âgés équipés du fusil Pak 40 de 75 mm, comme le Marder, étaient à peine suffisants contre le KV-1. L'adoption de la pièce la plus efficace de la munition allemande était donc devenue une nécessité. Conformément aux spécifications de 1942, il était prévu qu'un chasseur de chars porte l'omniprésent canon de 88 mm (3,46 po). Elle devait être construite par Alkett (Altmärkische Kettenwerke GmbH) à Berlin.

Design

lkett a choisi le châssis Geschützwagen III / IV pour monter le lourd Panzerabwehrkanone 43/1 L / 71 (Pak 43/1) de 8,8 cm, version allégée du canon standard allemand, également monté sur le char Tiger II. Le châssis était basé sur le Panzer IV, avec la même configuration de suspension avec quatre bogies, chacun avec deux paires de roues de roulement caoutchoutées, des roues libres à l’arrière et des pignons d’entraînement à l’avant, mais allongés et renforcés. L’armure de coque était de 30 mm à l’avant, de 20 mm sur les côtés et de 15 mm pour la plaque arrière. Le moteur était un Maybach HL 120 TRM Ausf.A V12 d’une puissance de 300 ch à 3 000 tr / min, avec 11 867 L de cylindrée. Il était associé à une transmission SSF 77 Aphon ZF (Zahnradfabrik Friedrichshafen AG) de type manuel synchromesh, à 6/1 vitesses. Le conducteur avait un embrayage / frein Daimler-Benz / Wilson avec un embrayage à sec à triple disque Fichtel & Sachs La 120 HDA. Le canon et ses roulements ont été placés à l’arrière du châssis, entourés d’une superstructure à sommet ouvert, avec une façade de 15 mm (0.59 in) et des côtés de 10 mm (0.39 in) pour protéger l’équipage (uniquement contre les éclats armes à feu). Il y avait un bouclier de canon de 15 mm (0,59 po) d'épaisseur à l'intérieur de la casemate, agissant comme un manteau interne et permettant une certaine traversée, à 15 ° de chaque côté et entre -5 ° en dépression et + 15 ° en élévation. Pour équilibrer le poids, le moteur a été déplacé de sa position arrière au centre. Le canon était semi-automatique, avec un bloc coulissant horizontal, une traversée manuelle et une élévation. La casemate et la coque pouvaient contenir de 24 à 40 cartouches, du type à noyau de tungstène Pzgr.39 (blindage composite balistique perforant), pouvant pénétrer à 132 mm à une profondeur de 2 000 m. Il n'y avait pas d'armement secondaire sauf une mitrailleuse MG 34 ou MG 42 de 7,92 mm (0,31 in) portée à l'intérieur du véhicule, avec 600 obus en magasin. Le canon était visé par la vue d’un mitrailleur avec un grossissement de 5x et un champ de vision de 8 ° et il avait un viseur de tir indirect Aushilfsrichtmittel 38 avec un grossissement de 3x et un champ de vision de 10 °. Il y avait aussi une radio FuG Spr.f.

Production & variantes

Le modèle, appelé “Hornisse” (Hornet), a été présenté à Hitler en octobre 1942, approuvé et la production a commencé en janvier 1943 sous le nom de Pak 43 (L/71) de Fahrgestell Panzerkampfwagen III/IV (Sf) ou 8,8 cm Pak 43 (L/71) de Geschützwagen III/IV (Sd.Kfz.164). En mai 1943, un nouveau modèle a été introduit, comportant une nouvelle plaque de blindage avant pour le conducteur, un bouclier de canon uniforme de 15 mm (0,59 in) et quelques autres différences mineures. Cette nouvelle version représentait l’essentiel de la production d’Alkett jusqu’au début de 1944, date à laquelle elle fut ralentie mais non arrêtée. Certains modèles ont reçu les pistes plus larges «Ostketten», adaptées à l’hiver et à l’automne russes, ce qui porte la largeur totale à 3,17 m (10 pi 4) au lieu de 2,95 m (9 pi 8). Hitler le rebaptisa "Nashorn" (Rhinocéros) en 1944 et ce nom resta fidèle à la série. Certains auteurs font toutefois la distinction entre les séries des débuts et des séries tardives en utilisant les deux noms. En 1944, le OKH favorisa les nouveaux chasseurs de chars, avec une silhouette plus basse et une bien meilleure protection, comme le Jagdpanther. La majeure partie des 494 véhicules produits ont été livrés en 1943 (345), mais les autres ont été livrés de manière discontinue, 133 de février à novembre 1944 et seulement 16 de janvier à mars 1945.


Ce Nashorn montre 11 cercles de victoires sur le fût de la pièce de 88 mm (cc)

Le Sd.Kfz.164 Nashorn en action

Lors de la mise en service, le Hornisse a été remis à six des bataillons lourds antichars nouvellement formés, le schwere Panzerjäger Abteilungen 560, 655, 525, 93, 519 et 88, chacun doté de 45 véhicules. Le canon principal était dérivé du Pak 43 de 88 mm, l’un des canons antichars les plus efficaces de la guerre, et fut utilisé plus tard, avec quelques modifications, sur les modèles Ferdinand / Elefant, Tiger II et Jagdpanther. En outre, le noyau rond en carbure de tungstène Panzergranate 40/43 pourrait vaincre 190 mm de RHA sous un angle de 30 ° à 1 000 m. Cela a permis aux Hornisse d'engager des unités ennemies tout en restant eux-mêmes hors de portée. Donc, il n'y avait pas besoin de protection de l'armure. Il a été signalé à plusieurs reprises que des T-34 avaient été détruits à une distance d’environ 4 000 mètres, dans des tirs presque directs. Habituellement, les proies étaient les KV, IS-2, SU-152, ISU-122 et ISU-152 «à peau dure». Cela a fait du Nashorn le premier prédateur allemand développé pour le front est. Le Sd.Kfz.164 a été saigné pour la première fois à la bataille de Koursk et a très bien performé, engageant des poids lourds comme le KV-1. Ses capacités à long terme se sont révélées particulièrement adaptées aux paysages ouverts et plats de la Russie. De plus, le compartiment de combat ouvert offrait une excellente vision périphérique par rapport à une tourelle fermée. Après Koursk, trois de ces Abteilungen, les 560 sPzJagAbt, les 655e sPzJagAbt et les 525 sPzJagAbt, ont été envoyés en Italie. Ils se sont à nouveau avérés être des chasseurs de chars efficaces. Six autres schwere Panzerjager Abteilungens (560, 655, 525, 93, 519 et 88), équipés chacun de 30 Nashorns, assistent sur le service sur le front est, en Normandie et en Italie. Chaque Abteilung était composée d'une compagnie de commandement et de 2 à 3 compagnies (14 à 17 chasseurs de chars chacune) composées de 4 pelotons.

Il y avait un as de Nashorn, commandant de peloton de la 1re compagnie, sPzJagAbt 519, le lieutenant junior «Le tigre de Vitebsk» Albert Ernst. Le 23 décembre 1943, il a détruit 14 chars soviétiques en une journée et 21 balles près de Vitebsk. En décembre 1943, il détruisit 19 autres chars ennemis et reçut la croix de chevalier. Le lieutenant Beckmann de la sPzJagAbt 88 a détruit un IS-2 soviétique à une distance incroyable de 4 600 mètres près de Marzdorf en mars 1945. Un Nashorn de la 2e compagnie, Abteilung 93, a détruit le seul M26 Pershing en Europe, à 250 mètres, avec le premier tir , à Niehl, au nord de Cologne, le 6 mars 1945.

Bâche de couverture

Le canon autopropulsé Nashorn était ouvert en tête. L'équipage a été exposé au mauvais temps et au soleil brûlant. On leur a remis une bâche qui pouvait être attachée solidement aux petites boucles en forme de «D» situées sur le côté de la superstructure supérieure. Pour donner un espace supplémentaire dans le compartiment de combat par rapport au canon, certains équipages ont utilisé un poteau métallique incurvé qui s'étendait d'un côté à l'autre de la superstructure supérieure. Ils ont soudé un petit tube sous le support de renforcement dans lequel était percé un trou. Le poteau incurvé a été poussé à travers ce trou et dans le tube. D'autres équipes ont utilisé un cadre métallique rectangulaire pour donner une hauteur supplémentaire sous la bâche au-dessus du canon.

Nashorn
Le canon autopropulsé de 88 mm allemand de Nashorn avait un équipage de cinq hommes. Vous pouvez voir l'arc incurvé d'un pôle s'étendant sur les deux côtés de la superstructure supérieure. Il a été utilisé pour augmenter la hauteur de la bâche au-dessus du canon. (La source de l'archive n'est pas connue)

Nashorn
Sur ce Nashorn, on peut voir un petit tube soudé sous la plaque de renforcement du côté de la superstructure derrière l’épaule gauche du chargeur. Un trou a ensuite été percé dans le support de renforcement. Le poteau incurvé a ensuite été percé à travers ce trou et dans le tube. (La source de l'archive n'est pas connue)

La majorité des GPS de Nashorn n’avaient pas de châssis pour supporter la bâche recouvrant le compartiment de combat du véhicule. Ils étaient simplement attachés à l’extérieur par des crochets en forme de «D» sur les côtés extérieurs de la superstructure. (La source de l'archive n'est pas connue)

Câbles de Camouflage

Les équipages ont utilisé des branches d’arbres et du feuillage de grands buissons pour camoufler leur véhicule. Ils ont attaché un maillage de fil métallique mince à l'extérieur de la superstructure. Cela a permis de planter la végétation en dessous et de la maintenir en place.

Nashorn in Russia
Nashorn 88mm self-propelled gun in winter whitewash livery on the Eastern Front. The crew are loading ammunition. You can clearly see the mesh of thin wire on the outside of the superstructure. (Archive source not known)

mesh thin wire superstructure Nashorn 88mm self-propelled gun
La maille de fil fin à l'extérieur de la superstructure de ce canon automoteur Nashorn de 88 mm est clairement visible. (La source de l'archive n'est pas connue)

L'échappement du Nashorn

Les Nashorns (Hornisse) de la première production avaient un boîtier silencieux / silencieux monté sous les écoutilles arrière, à l’arrière du SPG. Cela a provoqué des brûlures chez les membres de l'équipage qui entraient et sortaient du véhicule. Sur les versions ultérieures, la configuration du système d'échappement a été modifiée avec un tuyau d'échappement se terminant au-dessus de la roue de renvoi arrière des deux côtés. Notez que les trois bâtons de visée du premier véhicule étaient peints en rouge et blanc. Plus tard, ils ont été peints en Dunkelgelb jaune foncé pour correspondre à la couleur du véhicule.

Early production Nashorns Hornisse
On early production Nashorns (Hornisse) the two exhaust pipes entered the muffler/silencer box from below. The gases were expelled from the end of a single pipe coming out of the centre of the muffler/silencer box on the left side. (Archive source not known)

Nashorn 88mm self-propelled gun
On later production Nashorns the two exhaust pipes ending above the rear idler wheel on both sides. Two metal curved racks were mounted under the rear hatches. They were designed to hold spare road wheels. Notice the gun aiming poles have been painted Dunkelgelb dark yellow to match the colour of the vehicle and over sprayed with a darker colour. (Archive source not known) Surviving German Nashorn Kubinka
A Surviving German Nashorn self propelled gun on display at the Patriot Museum, Kubinka, Russia (Yuri Pasholok)

Nashorn at US Mil. Storage Facility Anniston
Le canon automoteur allemand Nashorn était utilisé comme chasseur de chars. On peut le trouver au Centre de stockage de l’histoire militaire de l’armée américaine, Anniston, AL, USA.

Nashorn 88 mm
Le canon autopropulsé de 88 mm a été monté sur un châssis spécialement conçu Geschützwagen III/IV



Crew of an early prod sdkfz 164
Derrière l’équipage qui s’apprécie se repose au soleil, on peut apercevoir un Nashorn (Hornisse) en début de production. Le boîtier silencieux / silencieux est fixé sous les écoutilles arrière. La voie de gauche est sur les roues. Sur la trappe arrière, il y a une boîte de rangement. Celles-ci peuvent être pour les mines S. Un seul pôle de visée est visible. Il est peint en dunkelgelb jaune foncé pour correspondre au véhicule et non en rouge et blanc. (Src inconnu)

Early Nashorn Remarquez les deux plaques de fixation des pieds situées à l’arrière de cette première production de Nashorn (Hornisse) par-dessus le boîtier de silencieux / silencieux fixé sous les écoutilles arrière. Il y a un marchepied en forme de U à droite du boîtier silencieux / silencieux et une poignée en forme de D au-dessus à droite du hayon arrière droit. Sur la trappe arrière droite, il y a une boîte de rangement. Celles-ci peuvent être pour les mines S.

Czechoslovakian Army Nashorns

Les canons automoteurs survivants de Nashorn ont été utilisés par l'armée tchécoslovaque après la Seconde Guerre mondiale. Douze véhicules ont été rénovés et sont entrés en service en 1950. Ils s'appelaient officiellement «Samohybné děla Nashorn (88 mm ShPTK vz. 43 / 41N, SD-88). Ils ont ensuite été retirés du service militaire et vraisemblablement mis au rebut. Les archives de l'armée tchécoslovaque ont enregistré le numéro de châssis de production allemand d'origine (Fgst.Nr) des Nashorns entrés en service. Fahrgestellnummer 310004, 2 June 1950 (pour tous), unité 121, numero 79.671
Fahrgestellnummer 310077, unité 24, numero 79.672
Fahrgestellnummer 310032, unité 184, numéro 79.973
Fahrgestellnummer 84494, unité 182, numero 79.974
Fahrgestellnummer 84431, unité 169, numero 79.975
Fahrgestellnummer 310294, unité 175, numero 79.976
Fahrgestellnummer 84431, unité 98, numero 79.977
Fahrgestellnummer 310093, unité 190, numero 79.978
Fahrgestellnummer 84433, unité 47, numero 79.979
Fahrgestellnummer 310437, unité 97, numero 79.980
Fahrgestellnummer 310398, unité 69, numéro 79.981
Fahrgestellnummer 84432, unité 110, numero 79.982


Sd.Kfz.164 Hornisse, 2e Panzerjäger Abteilungen 560, Kursk, été 1943.


Hornisse du Panzerjäger Abteilungen 519, Groupe centre, Vitebsk, Russie, hiver 1943-44.


Nashorn du schwere Panzerjäger Abteilungen 88, Russie.


Nashorn du S. Panzerjäger Abteilungen 88, Russie, 1944.


Sd.Kfz.164 du schwere Panzerjäger Abteilungen 525 en Italy, été 1944.


Nashorn en Italie, S.P.A. 525.

Spécifications SdKfz 164:

  • Dimensions (L-W-H): 8.44m (7.26m caisse) x 2.95m x 2.65m
  • 27’8″ (23’10” caisse) x 9’8″ x 8’8″ ft.inch
  • Poids total, en ordre de marche: 24 tons (52,910 lbs)
  • Armement: 88 mm (3.46 in) L/71 Pak 43/1
  • Blindage: Caisse 20-30 mm (0.78-1.18 in)
  • Flancs: 10-15 mm (0.39 – 0.59 in)
  • Equipage: 4/5 (conducteur, commandant, cannonier, chargeur)
  • Propulsion: Maybach 11.9 litres V-12 essence 300 PS (296 cv, 221 kW), 12 cv/t
  • Vitesse: 42 km/h
  • Suspensions: Ressorts à lame
  • Rayon d'action, consommation: 235 km (146 mi), 470 l/100 km
  • Production totale: 394