Le centenaire des chars Français

Panzerkampfwagen 35(t)


L'un des deux chars Tchèques (après le démembrement de l'industrie du pays) en service dans l'armée Allemande en 1939. Ces chars étaient apprécié pour leur qualité et fiabilité malgré leur design obsolete, comme chars léger. The first of the two Czech Tanks pressed into German service after the takeover of the Czech industry. A light tank of an obsolescent design in 1942, but still of amazing quality and reliability.

Un blindé assez obscur

Construit en petites quantités, le char tchèque Škoda-CKD LT vz. 35 à été réquisitionné après la prise de contrôle de la Tchécoslovaquie par l'Allemagne nazie en mars 1939. Ont été saisis un total de 232 de ces chars légers, rebaptisé Panzerkampfwagen 35(t), le «T» signifiant «Tseschich» ou «Tchèque» usuel pour les modèles étrangers de la Waffenamt ainsi que «LTM.35».

Bien qu'il existe un article complet consacré au Škoda-CKD LT vz. 35 comprenant une partie dédiée au Panzer 35 (t) en service dans les Panzerdivisions, voici quelques remarques sur le modèle, pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec les chars tchèques: Le vz.35 ou le modèle 1935 a succédé au 1934 de LT vz.34, qui fut le premier vrai "char" Tchèque, après une série de tankettes introduits dans l’armée tchèque in 1933. Outre les modèles d’exportation couronnés de succès, le prochain char léger devait fournir le gros des divisions blindées tchèques à la fin des années trente.

Lorsque les Allemands ont pris le contrôle de la Tchécoslovaquie en mars 1939, ils ont réussi à saisir 244 véhicules. Jusqu'en janvier 1940, ils étaient connus dans la nomenclature Waffenamt sous le nom de LTM.35 et complétaient les diverses divisions de Panzer ordinaires qui attendaient toujours les Panzer III. Plus tard, ils formèrent le Panzerabteilung 65 de la première division Leichtepanzer et le Panzer-Regiment 11 indépendant.

Le panzer 35(t) en action

Ils ont pris part à la campagne polonaise au cours de laquelle pas moins de 77 personnes sont tombées en panne, beaucoup ayant été abandonnées en raison du manque de pièces de rechange. D'autres ont été fortement modifiés pour rester opérationnels tout au long de 1940. Les modifications allemandes apportées au Panzerkampfwagen 35 (t) comprenaient une nouvelle radio et des gyrocompas, un intérieur de tourelle révisé pour un quatrième membre d'équipage supplémentaire en tant qu'opérateur de canon, libérant le commandant et remplaçant l'ancien signal. système par interphone.

L'armement est resté inchangé, mais la capacité en munitions a été réduite de 78 à 72. Les mitrailleuses Zbrojovka Brno v.35 et plus tard vz.37 (Mg 37 (t) en service allemand) ont été alimentées à la ceinture et ont été ramenées à 1800 coups , afin de faire de la place pour le membre d'équipage supplémentaire.

Bundesarchiv - Pz 35t

Juste après la campagne de Pologne, le 11ème Panzer-Regiment remplaça la 1ère Division de Leichte et fut absorbé un mois plus tard dans la 6ème Panzerdivision, composée de 132 PzKpfw 35 (t) s révisées. Cette unité faisait partie du XXXXIe Corps motorisé de Von Kleist qui était le fer de lance des Ardennes. 44 ont été perdus au combat ou pour diverses raisons en mai et, à la fin de la campagne, 62 avaient été rendus inutilisables.

Cependant, à la veille de l’opération Barbarossa, 160 personnes ont pris part à la mission du 4e Groupe Panzer à Leningrad. Ils ont pris des pertes massives. Seules 102 étaient restées opérationnelles en septembre et seulement 34 en octobre. Cela était dû au manque de pièces de rechange et à la nécessité de cannibaliser les autres réservoirs. En novembre 1941, aucun Panzerkampfwagen 35 (t) n’était inscrit au journal de la 4e Division Panzer. Cependant, ce véhicule a eu une carrière plus longue avec les armées d'autres pays.



Panzer 35(t), 11e Régiment blindé, 1ere Division légère de la Wehrmacht. Pologne Septembre 1939.
Panzer 35(t) du 65eme Panzerbattalion, 11e PanzerRegiment, 6e PanzerDivision. Front de l'est, Operation Barbarossa été 1941.

Spécifications du Panzer 35 (t):

Dimensions: 4,90 × 2,06 × 2,37 m (16,1 × 6,8 pi x 7,84 pi)
Poids total, prêt au combat jusqu'à 10,5 tonnes
Équipage 4 (commandant, chauffeur, tireur, chargeur / radio)
Propulsion Škoda Typ 11/0 à 4 cylindres, 120 ch (89 kW)
Vitesse (sur / hors route) 34 km / h (21 mph)
Type de ressort de suspension
Armement principal: Škoda vV vz.34 37 mm (1,46 in), 72 tours
Secondaire: 2 mitrailleuses Zbrojovka Brno vz.37, 1800 coups, de 2 x 7,92 mm (0,31 in)
Blindage 8 à 35 mm (0.3-1.4in)
Portée maximale sur route 120/190 km (75/120 mi)
Production totale: 434