Le centenaire des chars Français

Type 1 Ho-Ha


Ce half-track blindé Japonais fut le seul produit pour l'Armée Impériale durant la second guerre mondiale. Environ 150 à 300, ce qui est dérisoire en comparaison des 20,000 SfKfz 250 et 251 Allemands.

Le seul Half Track de l'armée Impériale Japonaise

Le projet a débuté avec une spécification de 1941 pour un nouveau transport de troupes blindé (APC) et un moteur lourd pour l'artillerie. Telle était la réponse à des informations faisant état des performances médiocres des transporteurs blindés pendant la guerre sino-japonaise par rapport aux camions et, dans le même temps, des capacités tout-terrain limitées de ces derniers. Le compromis parfait semblait être une demi-piste blindée. Hino Motors présenta un prototype à la fin de 1941, largement inspiré du document allemand Sd.Kfz.251/1. Il a été développé en parallèle du Type 1 Ho-Ki, qui suivait les mêmes spécifications, mais comportait des chenilles complètes.

Design du Type 1 Ho-Ha

Le véhicule avait une grande coque spacieuse et une paire de chenilles symétriques, avec un seul rouleau de renvoi central et un système de suspension à cliquet. En fait, il pourrait accueillir plus de soldats que d'inspiration allemande, conformément à une spécification de 1941 visant à pouvoir transporter une escouade d'infanterie. En plus du volant, le conducteur utilisait une paire de leviers, chacun actionnant un frein de voie. La coque soudée, avec des plaques inclinées, était équipée d’un crochet de remorquage pour transporter les pièces d’artillerie légères et moyennes, avait une capote complètement ouverte, y compris le compartiment du conducteur. Cependant, toute la longueur pourrait être recouverte d'une bâche imperméable. Il était légèrement blindé, de 6 à 8 mm, suffisamment pour supporter des tirs d’armes de petit calibre. L'armement comprenait deux supports d'attelage avant, placés juste derrière le compartiment du conducteur, équipés d'une seule mitrailleuse de type 97. Une autre monture centrale AA a été placée à l'arrière de la coque. Les trois avaient une traversée très limitée.
Vue avant

Uncertain production

Cependant, en 1942, l'armée a perdu tout intérêt pour le projet en raison de sa nature non offensive et de ses problèmes de compatibilité avec la doctrine actuelle. Cela a réduit sa priorité, le développement a traîné et a été presque arrêté. Par conséquent, aucune véritable production de masse ne pouvait commencer avant 1944 et, à ce moment-là, elle était sévèrement limitée en raison du manque de matières premières. En fait, il ne reste aucune information dans les journaux d’usine concernant le total livré. La plupart des sources ne mentionnent même pas un nombre. Ce qui est sûr, c’est que beaucoup ont été livrés en Chine et aux Philippines et étaient à peine en nombre suffisant, compte tenu des pertes de transport dues aux sous-actions de la marine américaine, pour équiper plusieurs unités d’infanterie.
Vue arriere

Le Type 1 Ho-Ha en action

En raison de la production tardive et limitée, le Ho-Ha avait un impact limité au moment de son entrée en service. Seul le succès de son homologue allemand et le passage d’une tactique d’offensive à une stratégie largement défensive, ainsi qu’un changement de doctrine récent en faveur de divisions blindées indépendantes, ont finalement fait pencher la balance en faveur des types Ho-Ki et Ho-Ha. Ils étaient toujours conçus comme des unités de soutien et non pas pour une véritable «infanterie mécanisée blindée». Les premiers livrés au début de 1944 ont été expédiés en Chine, où ils sont restés jusqu'à la fin de la guerre. D'autres ont ensuite été expédiés aux Philippines et ont au moins assisté à l'action, faisant preuve d'une excellente maniabilité et d'une excellente adhérence sur tous les terrains et d'une vitesse raisonnable. D'autre part, leurs montures de mitrailleuses maladroites avaient des arcs de tir très limités, ce qui condamnait toute représailles contre des cibles rapides. Les derniers livrés ne quittaient jamais les îles d'origine et survivaient à la guerre en tant que camions civils spéciaux, aidant à la reconstruction des villes dévastées et à l'accès aux zones isolées, ou en tant que camions à ordures à Tokyo.
ENGLISH VERSION

A Japanese interpretation of the German “Hanomag”

The project began with a 1941 specification for a new armored personnel carrier (APC) and a heavy prime mover for the artillery. This was the response to reports stating the poor performance of armored carriers during the Sino-Japanese war, compared to trucks, and, at the same time, the limited off-road capabilities of the latter. The perfect compromise seemed to be an armored half-track. Hino Motors presented a prototype by late 1941, largely inspired by the German Sd.Kfz.251/1, more commonly known as the “Hanomag”. It was developed in parallel to the Type 1 Ho-Ki, which followed the same specification, but featured full tracks.

Design

The vehicle had a large, roomy hull and a pair of short symmetrical caterpillar tracks, with a single, central return roller each, and bell crank suspension system. In fact, it could accommodate more soldiers than its German inspiration, following a 1941 specification to be able to transport an infantry squad. In addition to the steering wheel, the driver used a pair of levers, each operating a track brake. The welded hull, with sloped plates, was equipped with a towing hitch to haul light and medium artillery pieces, had a completely open-top, including the driver compartment. However, the entire length could be covered by a waterproof tarpaulin. It was lightly armored, 6 to 8 mm (0.24-0.31 in), enough to sustain small arms fire. Armament comprised two forward pintle mounts, placed just behind the driver compartment, equipped with a single Type 97 machine gun each. Another AA central mounting was placed at the rear end of the hull. All three had very limited traverse.

Production

However, by 1942, the military lost interest in the project, due to its non-offensive nature and compatibility issues with the current doctrine. This reduced its priority, development dragged on and was nearly stopped. Therefore, no real mass-production could start before 1944, and by then it was severely limited, due to the lack of raw materials. In fact, no information remains from factory logs about the total delivered. Most sources don’t even mention a number. What is sure is that many were delivered to China and the Philippines, and were barely in sufficient numbers -taking in account the transport losses due to US Navy subs actions- to equip several infantry units.

The Ho-Ha in action

Because of the late and limited production, the Ho-Ha had a limited impact by the time it arrived in operations. Only the success of its German counterpart and the shift from an offensive to largely defensive tactics, as well as a late doctrine change towards independently operating armored divisions, finally shifted the balance in favor of the Ho-Ki and Ho-Ha types. They were still designed as support units, and not for true “armored mechanized infantry”. The first ones delivered early in 1944 were shipped to China, were they remained until the end of the war. Others were later shipped to the Philippines, and at least saw action, showing excellent maneuverability and grip on all terrains and reasonable speed. On the other hand, their awkward machine-gun mounts had very limited arcs of fire, which doomed any reprisal against fast moving targets. The last delivered never left the home islands and survived the war as civilian special-duty trucks, helping the reconstruction of devastated cities and access to remote areas, or as garbage trucks in Tokyo.

Isuzu Type 1 Ho-Ha specifications

Dimensions 6.10 x 2.10 x 2.51 m (20 x 6.11 x 8.3 ft)
Total weight, battle ready 6.5 tons
Crew 3+12 passengers
Propulsion Hino motors diesel, air-cooled 4-cyl, 134 hp@2000 rpm
Speed 50 km/h (31 mph)
Operational range 300 km (200 miles)
Armament (see notes) 3 x 7.7 mm (0.3 in) Type 97 machine-guns
Armor 8 mm (0.31 in)
Total production 300 ? Estimated.

Gallery

Type 1 Ho-Ha
Type 1 Ho-Ha, attached to the 5th Tank Regiment (Sensha Rentai), Manchuria, August 1945
Type 1 Ho-Ha
Type 1 Ho-Ha with tarpaulin, Luzon island, December 1944.

Links

Sur Wikipedia

ww2 IJA tanks poster